Un cardiologue se confesse


Un cardiologue se confesse

« Nous les médecins, avec toute notre expérience et notre autorité, nous devenons souvent très présomptueux et avons du mal à reconnaître nos torts. Alors voilà, j’admets ouvertement que je me suis trompé. En tant que chirurgien cardiaque avec 25 ans d’expérience, ayant réalisé plus de 5 000 opérations à cœur ouvert, le jour est venu de corriger mes erreurs sur la base de preuves médicales et scientifiques. »

Ce sont les premiers mots d’un texte publié sur Internet par un chirurgien cardiaque américain, le Dr Dwight Lundell, qui a évidemment fait le tour de la toile et déclenché près de 300 000 « likes » (« J’aime ») sur Facebook.

Le chirurgien continue en expliquant qu’il a enfin découvert qu’un régime alimentaire de produits frais, naturels, non transformés, dans le cadre d’un mode de vie sain, avec un exercice physique modéré (promenades régulières) permet de prévenir et même de soigner les maladies cardiaques, l’hypertension, le diabète et la maladie d’Alzheimer.

Il revient sur deux décennies et demie pendant lesquelles il a prescrit des médicaments pour faire baisser le taux de cholestérol (fibrates, statines) et recommandé, à mauvais escient, un régime pauvre en graisses à ses patients. Il déclare avoir récemment réalisé son erreur, renoncé à la pratique médicale, et consacré le reste de sa carrière à la prévention des maladies cardiaques. (Message privé pour le Dr Dwight Lundell : Si vous lisez ce message, envoyez-nous votre CV pour faire acte de candidature. Santé Nature Innovation recherche des gens comme vous !)

« Le régime pauvre en graisses n’est plus moralement défendable »

Le Dr Lundell explique que recommander des médicaments contre le cholestérol et les régimes pauvres en graisses « n’est plus moralement défendable ». Ceci parce que les régimes pauvres en graisses sont riches en glucides simples et complexes qui détruisent activement la paroi des vaisseaux sanguins en provoquant une inflammation chronique.

C’est cette inflammation qui fait que le cholestérol se colle aux parois des artères et, en se liant à d’autres éléments (plaquettes sanguines, calcium) forme la plaque artérielle qui réduit le diamètre et augmente le risque qu’un caillot ne vienne s’y coincer, provoquant une embolie, un infarctus ou un accident vasculaire cérébral (AVC).

« Lorsque vous provoquez des pics de glycémie (sucre sanguin) plusieurs fois par jour, tous les jours, c’est exactement comme passer du papier de verre sur la délicate paroi interne de vos vaisseaux sanguins », explique-t-il. « J’ai moi-même été regarder ce que cela fait dans des milliers d’artères ».

« Arrêtez-vous un moment et essayez de visualiser le fait de frotter une brosse métallique de façon répétée sur de la peau tendre, jusqu’à ce qu’elle devienne rouge et saignante », écrit-il. « C’est un bon moyen de visualiser le processus inflammatoire qui est peut-être en train de se produire dans votre corps en ce moment-même. » [2] (la suite ci-dessous)

Annonce spéciale

Le faux procès du gras depuis 50 ans : histoire et conséquences d’une erreur de diagnostic.

Le message martelé par les autorités de santé et dans les publicités est clair : pour votre santé, mangez moins gras, moins sucré, moins salé. Mais aucune étude n’a démontré que diminuer drastiquement le gras soit la solution pour perdre du poids. Pire, moins les Français mangent gras, plus ils grossissent.

Dans son édition du mois de février, Alternatif-Bien-Être revient sur l’immense erreur des régimes sans graisse prônés en occident depuis 50 ans.

Oméga-6 et oméga-3

Le Dr Lundell n’accuse pas seulement les glucides raffinés, mais également le déséquilibre entre les apports d’acides gras oméga-6 et oméga-3 dans l’alimentation moderne. Trop d’oméga-6 provoque de l’inflammation, et c’est ce que consomment les occidentaux avec l’huile de tournesol, de pépins de raisin, de carthame et de maïs, massivement présentes dans les cuisines car bon marché.

Le ratio idéal oméga-6/oméga-3 dans l’alimentation devrait être autour de 3 pour 1, alors qu’il est en général de 15 ou même 30 pour 1.

Et pendant ce temps, en France…

Et pendant ce temps, en France, on apprend que le « pape de la nutrition », le Pr Serge Hercberg, a remis le mardi 28 janvier 2014 au ministère de la Santé un rapport qui invite à mettre des feux rouges sur les produits riches en graisse et en sucre ajoutés.

Moyennant quoi, tous les progrès faits ces dix dernières années qui montrent que les glucides dits « complexes », comme les céréales, les pâtes et les pizzas, peuvent faire monter le sucre sanguin tout aussi vite que des morceaux de sucre, sont superbement ignorés.

On continue à raconter que ce sont les graisses qui sont mauvaises, comme si de rien n’était.

Heureusement, ils n’ont pas encore eu l’idée de faire interdire Santé Nature Innovation

A votre santé !

Jean-Marc Dupuis

Publicités

A propos Api-Nature

Fabricant et distributeur de compléments alimentaires
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Un cardiologue se confesse

  1. SAUBIN Sylviane dit :

    J’ai l’habitude de dire à mes clients « mangez ce qui existe !, si la vache ne fait pas de lait allégé, c’est qu’il y a une raison ! « Je viens de relire un article paru il y a des années on peut lire « tu ne mangeras aucun aliment que ta grand mère ne reconnaitra pas cqfd ….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s