La Phytothérapie vue par Le Point.fr


Le point.fr

PHYTOTHÉRAPIE

Dr Eric LorrainLe Point – Publié le 29/10/2014 à 12:26
Lire l’article d’origine

Du problème à la solution : le docteur Éric Lorrain, médecin phytothérapeute, propose des remèdes naturels et efficaces à vos problèmes de santé.

Le point.fr_29-10-20104Assortiment d’herbes médicinales utilisées en phytothérapie (illustration). © GARO / Phanie / AFP 
Par LE DR ÉRIC LORRAIN
À la une du Point.fr

Lui, c’est Jean, Pierre, Paul. Elle, c’est Marie, ou bien Audrey, Chloé. Eux, ce sont tous ces anonymes dont on parle peu, lorsqu’on disserte sur la santé publique dans les ministères ou les médias. Ils cherchent à se réapproprier leur santé, conscients que celle-ci est trop réglée et contrôlée d’en haut, qu’elle leur échappe, ou qu’elle s’étiole, faute de moyens appropriés à leur attente. Leur quête est légitime. Ils cherchent une solution naturelle à leurs problèmes de santé, et un traitement adapté à leur demande autant qu’à leurs besoins. Ils craignent l’allopathie, cette chimie de synthèse qui, même remboursée par l’institutionnelle Sécurité sociale, finit par les décourager, les rebuter, voire les faire fuir. À l’heure où l’on guérit l’hépatite C à coups de Sovaldi® à 56 000 euros par tête de pipe, peut-on (et sait-on) encore traiter une digestion difficile, une prostate capricieuse, une acné ordinaire, un sommeil difficile, etc., sans sombrer dans la démesure ? Alors, oui, il y a les plantes ! C’est l’époque qui veut ça.

La phytothérapie, héritière du savoir des anciens, a le vent en poupe. Mais de quoi parle-t-on ? La tisanothérapie, suffisante pour améliorer certains aspects de la santé, peut-elle suffire pour traiter des troubles importants et des maladies compliquées ? Suffit-il d’acheter un « truc » à base de plantes pour qu’il soit doté des vertus alléguées ? Existe-t-il des médicaments de plantes, restituant véritablement les propriétés pharmacologiques des molécules naturelles qui la composent ? Gadget ? Cache-misère ? Placebo ? Attrape-nigaud commercial ? Ou bien au contraire, l’émergence d’une vraie médecine de proximité, basée sur une démarche médico-scientifique éprouvée ? Existe-t-il, grâce à la phytothérapie, une voie du milieu qui concilie les exigences de la médecine basée sur les preuves, les progrès incessants de la connaissance en matière de physiopathologie (comprendre le passage de la bonne santé à la maladie), les impératifs de sécurité sanitaire et de protection du consommateur-client-patient, l’accès à des remèdes phytothérapeutiques actifs, faciles à prendre, bien tolérés, aux résultats reproductibles et au rapport efficacité/coût optimal ?

Trouver son chemin
N’en déplaise aux Cassandre, cette voie existe, depuis de nombreuses années déjà. Mais face à un système de santé de plus en plus centralisé, où la médecine de dispensaire se généralise à travers les centres de santé, tout un chacun est démuni pour trouver son chemin. Véritable parcours du combattant pour les uns, chemin de croix pour les autres, loterie et aléas du bouche-à-oreille pour la plupart, il est malaisé d’y voir clair et de trouver la solution à un problème de santé qu’il faut savoir nommer, comprendre et résoudre, tant au niveau de la plainte qu’à celui de ses racines profondes.

D’ores et déjà, vous pouvez faire confiance aux nombreux professionnels de la santé qui ont acquis la compétence nécessaire en phytothérapie pour répondre à ce cahier des charges exigeant. Ils sont de plus en plus nombreux à posséder cette nouvelle culture médicale et à retrouver une vision globale de la santé. Ils disposent désormais d’une panoplie d’outils thérapeutiques qui mettent la phytothérapie au premier rang des médecines du quotidien, au service de l’humain. Les nouvelles méthodes d’extraction ont donné aux plantes médicinales un statut de médicament, non seulement réglementaire, mais également opérationnel. Il faut avoir cette exigence. Qui peut le plus peut le moins, mais, vous vous en doutiez, l’inverse n’est pas vrai.

À l’heure où la France semble redécouvrir l’économie de l’offre après avoir été trop loin dans celle de la demande, la nouvelle phytothérapie ne pouvait se dispenser de diffuser ce savoir-faire auprès du plus grand nombre : rendre à chacun le pouvoir de comprendre et de décider le chemin approprié pour recouvrer la santé ; informer sur les solutions disponibles, sur la base d’une démarche médico-scientifique et d’une prise en charge personnalisée ; montrer comment la phytothérapie est la médecine première, à employer d’emblée, seule ou associée à l’allopathie ; déployer l’éventail de ses potentialités, dont celles de jeter un pont vers les autres ressources thérapeutiques globales (micronutrition, nutrition, ostéopathie, thermalisme, etc.) ; délivrer des réponses pratiques et concrètes accessibles à chacun. Faire du léger avec du lourd, sans jeu de maux mais avec la joie des mots…

C’est l’objectif de cette nouvelle rubrique santé qui vous est désormais proposée sur Le Point.fr. Découvrez au fil des pathologies le riche univers de la phytothérapie clinique individualisée. Allez à l’essentiel, pour un usage simple et décomplexé des plantes médicinales.  À partir d’un exemple clinique, comprenez la problématique et accédez à des solutions pragmatiques, accessibles dans toutes les bonnes pharmacies.

Du problème à la solution : votre santé vous appartient.

Publicités

A propos Api-Nature

Fabricant et distributeur de compléments alimentaires
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s